Qui sommes-nous?

 

Début 2017, le Klarafestival s’est associé à SOS Villages d’Enfants, Fedasil, Rode Kruis, la Croix-Rouge, Minor-Ndako, Music Fund et l’UNHCR afin de faciliter l’accès à l’enseignement musical aux jeunes arrivants en Belgique.

 

À l’heure actuelle, quelques milliers de jeunes réfugiés se trouvent en Belgique. Ils séjournent dans différents centres d’accueil ou sont hébergés via des initiatives locales et/ou privées. Outre l’aide matérielle – comme le logement, les repas, installations sanitaires et vêtements – les centres d’accueil assurent l’accompagnement nécessaire pour permettre à ces jeunes d’aller à l’école. Concernant les loisirs extra-scolaires cependant, les jeunes réfugiés dépendent des activités organisées ou non par le centre d’accueil. The Sound of Home a pour vocation d’apporter un changement structurel à cette situation.

Mu par la conviction que l’art et la culture constituent tant un droit qu’un besoin fondamental d’appartenance, le Klarafestival a décidé de mettre sur pied « The Sound of Home ». Via ce programme d’octroi de bourses, une centaine de jeunes réfugiés en Belgique ont la possibilité de suivre des cours de musique et ce, dans une académie de musique située à proximité de l’endroit où ils sont hébergés. The Sound of Home prend en charge leurs frais d’inscription, la location de leur instrument et le matériel pédagogique.

Une organisation d’activités extra-scolaires appropriées en-dehors du centre d’accueil favorise l’intégration et l’inclusion des jeunes nouveaux-arrivants. Dès le début, The Sound of Home concentre ses efforts sur le contact personnel afin de répondre le mieux possible aux besoins individuels. Les différents centres d’accueil et écoles de musique portent leur projet avec leur propre expertise. À ce niveau, la collaboration intersectorielle fournit des connaissances et génère des expériences précieuses.

Que fait The Sound of Home concrètement ?

The Sound of Home finance  l’ensemble des frais d’inscription pour une année de cours dans une école de musique. The Sound Of Home prend également en charge la location d’un instrument et l’achat du matériel didactique pour une année scolaire.*

* voir page « Conditions »

The Sound of Home met en contact les centres d’accueil, tuteurs et accompagnateurs des jeunes réfugiés avec l’école de musique locale et vice versa.

The Sound of Home milite pour un encouragement structurel à la participation de jeunes réfugiés au DKO (Deeltijds Kunstonderwijs) et à l’ESAHR (Enseignement secondaire artistique à horaire réduit).

Conditions

Qui peut participer?

Tu peux être sélectionné·e pour participer à The Sound of Home :

  • si tu as entre 6 et 26 ans ;
  • si tu séjournes en Belgique depuis moins de 2 ans ;
  • si tu as introduit une procédure de demande d’asile en Belgique, si tu bénéficies d’une protection subsidiaire ou es reconnu·e comme réfugié·e.

Qu’implique l’intervention financière ?

Nombre de candidats : Le nombre d’étudiants qui peuvent s’inscrire via The Sound of Home est limité. Les souscriptions doivent être effectué avant le 30 septembre 2019.


Frais d’inscription : The Sound of Home se base sur les prix définis par le DKO et l’ESAHR par catégorie d’âge. Si ces frais sont supérieurs dans une école de musique privée, le surcoût doit être pris en charge par le centre d’accueil ou par l’école de musique sous forme de réduction.


Matériel didactique : The Sound of Home rembourse le matériel didactique uniquement sur présentation d’une facture.


Instrument de musique : Si un instrument doit être loué dans le cadre des cours de musique, The Sound of Home prend, sous conditions, en charge le prix de la location durant une année scolaire.

Qui fait quoi ?

Engagement ! Bonne volonté ! Passion !

Le parent, tuteur ou accompagnateur du centre d’accueil…

  • assiste le jeune lorsque celui-ci s’inscrit sur le site web de The Sound of Home ;
  • organise le premier contact avec l’école de musique ;
  • assiste au premier cours de musique ;
  • veille à ce que le jeune se rende bien chaque semaine à l’école de musique et rentre chez lui ;
  • motive le jeune à continuer à suivre les cours ;
  • en cas d’abandon de l’élève, contacte l’école de musique ainsi que The Sound of Home afin de trouver une solution.

L’école de musique…

  • organise une première rencontre avec le jeune et le parent, tuteur ou accompagnateur du centre d’accueil ;
  • se montre flexible vis-à-vis de ce groupe-cible spécifique :
    • l’élève peut directement entamer des cours d’instrument ou de chant sans devoir au préalable suivre une année de solfège ;
    • elle essaie de contourner de façon créative les obstacles liés à la langue ;
    • tient compte du fait que les nouveaux arrivants se trouvent souvent encore dans une phase de traumatisme ;
  • entretient une relation active avec l’élève et le parent, tuteur ou accompagnateur du centre d’accueil ;
  • accepte de rechercher des solutions lorsqu’un élève abandonne et est prête à admettre éventuellement un nouvel élève.

The Sound of Home – centres d’accueil et écoles de musique ayant participé lors de l’année scolaire 2018–2019